Violente faite aux femmes

La violence à l’égard des femmes et des enfants est un phénomène quotidien qui se produit quels que soient la nationalité, les revenus, l’âge, le niveau d’éducation et le groupe de population. La violence contre les femmes est une violation des droits de l’Homme et non un problème individuel. Les causes résident dans l’inégalité des rapports de force entre les femmes et les hommes.

En Allemagne, une femme sur quatre entre 16 et 85 ans a subi des violences de la part d’un partenaire au moins une fois dans sa vie, selon une étude du ministère fédéral des affaires familiales, des personnes âgées, des femmes et de la jeunesse (2004). Une étude de l’UE de 2014 parle même d’une femme sur trois.

Les femmes sont le plus souvent victimes de violence dans leurs relations intimes. Les effets de la violence sont nombreux et variés, allant de l’anxiété, des troubles psychologiques, des os cassés et des restrictions de santé à long terme à l’homicide.

La violence contre les femmes prend de nombreuses formes…

  • la violence physique (par exemple, coups, coups de pied, blessures, …)

  • la violence psychologique (par exemple, les cris, les menaces, l’humiliation, …)

  • la violence sexualisée (par exemple le viol, l’agression sexuelle, …)

  • la violence économique (par exemple, la dépendance financière, …)

  • la violence sociale (par exemple, la surveillance ou l’interdiction de contacts, …)

  • la violence numérique (par exemple, la cyberintimidation, la publication non autorisée de photos sur l’internet, …)

et a de nombreux visages…

  • Violence domestique

  • Harcèlement (par exemple traçage, appels permanents, …)

  • la violence au nom de l’honneur (par exemple le mariage forcé, …)

  • Trafic de femmes

  • Mutilation génitale

  • Violence structurelle et discrimination à l’égard des femmes dans la société

La violence domestique concerne aussi les enfants

Dans le cas de la violence domestique, les filles et les garçons sont à la fois témoins et victimes de la violence. D’une part, ils sont souvent victimes d’abus et de menaces, d’autre part, ils ressentent, entendent ou voient la violence exercée sur leur mère. La peur, les querelles, les coups et l’imprévisibilité dans leur propre maison font partie de la vie quotidienne de ces enfants. Pourtant, la maison devrait leur offrir une protection et une sécurité réelles. Cela ébranle fondamentalement la confiance des enfants et a une influence décisive sur le développement de la personnalité de chaque enfant.

Violence faite aux femmes et aux enfants

Même si la violence n’est pas dirigée contre les filles et les garçons eux-mêmes, le fait d’être témoin de violences peut avoir de nombreux effets, tels que des angoisses aiguës ou des conséquences à plus long terme, sur le développement de l’enfant. L’expérience de la violence peut nuire au développement émotionnel, social et cognitif des enfants. Même si, à première vue, les enfants semblent discrets et stables, la violence dans le contexte domestique les affecte de manière existentielle et limite leur libre développement.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans la brochure « Kindeswohl im Fokus: Partnerschaftsgewalt und Umgangsrecht ».

Échapper à la violence

Les décisions personnelles essentielles, telles que déménager, mettre fin à une relation ou changer d’emploi, sont difficiles pour de nombreuses personnes et exigent une réflexion approfondie et du temps. De nombreuses femmes touchées par la violence sont également dans cette situation. De plus, beaucoup de femmes et d’enfants n’osent pas parler de ce qu’ils ont vécu. Notre offre de soutien propose des conseils, un soutien et un accompagnement sur votre chemin personnel pour sortir de la violence.

Il existe également des possibilités juridiques contre la violence domestique, par exemple dans le cadre de Loi contre la violence et de l’ Expulsion du domicile . Notre centre d’intervention prend en charge les consultations après une expulsion de domicile.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici.